22août

Les agents des routes, gardiens de notre sécurité

| |

Voici déjà le dernier épisode de notre mini-série « Vis ma Vie en Vosges cet été », consacré aux vosgiens qui travaillent pour permettre à tous de vivre une belle saison estivale. Cet ultime volet aborde l’action des agents d’exploitation des routes départementales. Rencontre avec l’un d’eux, Pierre Kaiser.

Les agents de la Direction des Routes et du Patrimoine remplissent de nombreuses missions, parfois peu visibles des citoyens : fauchage, élagage, curage de fossés, mise en place d’une signalisation, travaux de maçonnerie mais aussi entretien des ouvrages d’art, pose d’enrobée, gravillonnage, déneigement et salage ou encore interventions sur accidents, enlèvement d’objets dangereux sur la chaussée…Les tâches ne manquent pas ! Ces missions requièrent une grande amplitude horaire, avec un planning d’astreintes 7 jours /7 et 24 heures/24 car la sûreté des routes départementales vosgiennes n’attend pas.

Sur le secteur du Centre d’Exploitation Principal d’Epinal, ce ne sont pas moins de 11 agents, 4 chefs d’équipe et un responsable d’exploitation et d’entretien de la route qui œuvrent à la sécurité de 300 kilomètres de routes. Parmi eux, Pierre Kaiser, 32 ans. « J’ai obtenu un BEP Maintenance des Systèmes Mécaniques Automatisés avant de m’engager cinq ans dans l’Armée de Terre. A mon retour en 2009, j’ai postulé au Conseil Départemental sur un poste de vacataire. J’ai fait deux saisons hivernales, puis deux postes se sont ouverts à Dogneville, j’ai postulé et ai été retenu. » Après sa titularisation, Pierre obtient un examen professionnel, puis récemment un second, d’agent de maîtrise. « Ce qui me plaît dans ce métier c’est la diversité des tâches qui me sont confiées. J’apprécie aussi le fait d’être en extérieur. Le travail en équipe est intéressant. Grâce à mes permis C et EC je conduis les engins. »

Incivilités : les usagers de la route doivent mieux faire

Par contre, au quotidien les incivilités posent problème. Des insultes, des canettes jetées au sol devant les agents des routes justement en train de nettoyer les abords des routes. « C’est désagréable, le mieux est de ne pas écouter ». Un comportement irrespectueux qui en plus coûte cher à la collectivité.

Vis ma Vie d’agent des routes :

Pierre Kaiser raconte son quotidien : « Le réveil le matin est à 6h10. On prend le travail à 7h30 mais j’arrive 5/10 minutes en avance le temps de me changer, dire bonjour aux collègues, prendre les consignes auprès de la hiérarchie. Ensuite, c’est la préparation du matériel. Puis on se rend sur le chantier, on met en place la signalisation s’il y a besoin. En fin de journée, on laisse la route dans de bonnes conditions pour l’usager. On rentre au centre et on rend compte à la hiérarchie de l’avancement des travaux avant de profiter de la soirée en famille ».

Petits conseils du chef…

Eric Bertrand, chef de l’Unité Territoriale Centre, qui couvre les centres d’exploitations de Bruyères à Rambervillers, de Dompaire à Bains-les-Bains, d’Epinal ainsi que le Centre d’Exploitation Départemental, rappelle aux citoyens que la signalisation de chantier est présente pour sécuriser à la fois l’équipe en intervention et les usagers de la route, et que chacun doit y être vigilant et la respecter.

Le Conseil Départemental recrute :

https://www.vosges.fr/le-departement/offres-demploi

Ecoutez Pierre KAISER :

Aller plus loin


Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom